Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

VIVRE L'ART ET LE COLLECTIONNER

Parvenir à faire de l’Or de sa vie c’est l’idée contenue dans « La Chrysopée ». Si l’on croit qu’en chaque expérience humaine se cache une certaine idée de la beauté on peut s’interroger sur notre goût pour les choses de l’art, sur les univers plastiques qui attisent notre curiosité. Et chercher à savoir ce qu’est l’éclectisme en art ou encore pourquoi collectionner. 

Le monde est pour l’artiste l’occasion d’atteindre le spirituel au travers le sensible.¹

Chacun peut y trouver des réponses singulières en relation avec ses pratiques … Mais c’est par celles restées sans réponse que l’expérience de l’art vaut d’être unique, depuis l’origine de l’humanité. Les créateurs qui ont croisé notre chemin nous aident à construire nos idéaux. À nous construire. Collectionner c’est aller à la découverte de soi en découvrant les autres.

Nous avons tous en nous une façon de voir le monde, un angle de vue pourrait-on dire, qui révèlerait ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes. La part visible et la part cachée tout aussi bien. ²

Pour acquérir des œuvres d’art, l’approche à mener engage l’intime et pousse au partage. Et chaque moment, un véritable plaisir de l’aventure humaine. Aussi, avant de se lancer dans une collection avec l’objectif de la réussir, il faut tout autant privilégier ses émotions que de s’affronter aux questions que l’art nous pose. 

C’est dans sa faculté à transformer le quotidien en quelque  chose de susceptible de toucher à l’universel que se reconnaît l’Art. Ce que nous transmet l’artiste passe par « un Langage qui aborde les rives éternelles de la signification au travers des voies subtiles de l’âme." ³

Pour vous aider dans cette démarche exigeante et accompagner vos promenades révélatrices, la Chrysopée vous offre sa disponibilité et son expérience.

1- Raoul Ubac, Le contre-espace, Message (1942), cité in Tracés sur la plage, Paris, Maeght éd., 2006, p. 39. Cité dans « Les racines et la canopée »  de Ch. Cadu-Narquet, in L’Esthétique de l’arbre, P.U.P., Aix-en-Pce., 2010, p. 53. 

2- Bernard Collet, « Athanor 1972-2005 », in Jean-Pierre Alis, Galerie Athanor, Marseille. J-P. Huguet Ed., Marseille, 2005.

3- Christophe Cadu-Narquet, « Transversalité et spiritualité de la couleur », in Conf. Qu’est ce que l’art de nos jours ?, Artiforum, 2012.

  • Text Hover
  • Text Hover
  • Text Hover